Trufficulture : nos prestations d’analyses en laboratoire


WeTruf réalise également des prestations d’analyses en laboratoire. Ce service s’adresse aux particuliers et professionnels souhaitant discriminer une espèce de truffe. Cette prestation de diagnostic repose en partie sur une méthode innovante développée par INRAE et mise à disposition de WeTruf via une licence sur savoir faire. Notre objectif est d’apporter aux trufficulteurs des éléments de précisions leur permettant d’optimiser la gestion de leurs plantations truffières. Dans le cadre de la lutte contre les fraudes, WeTruf propose également son expertise aux professionnels et aux organisateurs de marchés aux truffes afin d’apporter un contrôle qualité supplémentaire à la commercialisation.

 

Diagnostic moléculaire : notre innovation

Le diagnostic moléculaire consiste à identifier une espèce grâce à son ADN, qui représente le support de l’information génétique. Ce diagnostic est généralement réalisé en laboratoire en utilisant une technique de biologie moléculaire nommée PCR (Polymerase Chain Reaction ou Réaction de Polymérisation en Chaîne). Après avoir procédé à une extraction de l’ADN de l’échantillon, la PCR permet de cibler et d’isoler une région précise du génome. Ce ciblage permet de conclure quant à l’espèce de l’échantillon en question. La méthode proposée par WeTruf repose sur une technique innovante d’identification de l’ADN, nommée qPCR – Multiplexe (qPCR = quantitative Polymarase Chain Reaction). L’avantage de cette technique est qu’elle permet d’identifier trois espèces de truffes différentes en une seule réaction d’une durée très courte (moins d’une heure). Les espèces qu’il nous est possible de discriminer grâce à cette technique sont :

  • la truffe noire (Tuber melanosporum),
  • la truffe brumale (Tuber brumale),
  • la truffe de Chine (Tuber indicum).

De par sa simplicité et sa rapidité, notre méthode de diagnostic moléculaire par technique qPCR – Multiplexe peut être réalisée hors laboratoire, sur le terrain ou lors d’une manifestation (salon, marché aux truffes…), grâce notamment à une version portative de notre équipement. Le protocole permet de traiter plusieurs milliers d’échantillons en quelques jours, il est donc particulièrement adapté aux analyses à haut débit.

Version portative de l’équipement pour le diagnostic moléculaire

Pourquoi avoir recours au diagnostic moléculaire ?

La plupart des espèces de truffes peuvent être identifiées par une analyse de leurs caractères morphologiques macro et microscopique. Cependant, certaines espèces particulièrement importantes économiquement présentent de nombreuses similarités morphologiques et ne peuvent pas être différenciées par ces seuls critères. C’est notamment le cas de la truffe noire, de la truffe brumale et de la truffe de Chine. Pouvoir discriminer ces trois espèces facilement et rapidement est très important. En effet, la truffe noire (Tuber melanosporum) représente l’espèce indigène de l’écosystème trufficole français. L’introduction récente de la truffe de Chine en France suscite une grande inquiétude chez les trufficulteurs. De qualité inférieure, la truffe de Chine a une croissance beaucoup plus rapide et pourrait, par sa virulence, supplanter l’espèce indigène si des précautions ne sont pas prises. La truffe brumale est également une espèce très proche de la truffe noire et ces deux espèces sont souvent confondues. La truffe brumale a des qualités différentes de la truffe noire et son mélange avec celle-ci peut nuire à l’activité économique du secteur. Seul le diagnostic moléculaire permet de discriminer sans ambiguïté ces trois espèces de truffes, ceci est d’autant plus vrai lorsque le diagnostic doit être fait sur des racines. Notre innovation dans ce domaine va plus loin, en proposant aux professionnels un test de routine rapide et unique, facile à mettre en œuvre, notamment sur le terrain.

Nos prestations de diagnostics moléculaires

En fonction de vos besoins, WeTruf propose plusieurs techniques de diagnostic moléculaire à destination du secteur truffier :

  • La recherche ciblée d’une ou de plusieurs espèces de truffes par PCR, qPCR ou qPCR – Multiplexe. Les espèces concernées sont les suivantes : Tuber melanosporum, Tuber brumale, Tuber indicum, Tuber aestivum/uncinatum, Tuber mésentéricum, Tuber magnatum, Tuber borchii. Peuvent être analysés des échantillons de truffe, de mycorhizes ou de sol (ce dernier uniquement dans le cas d’une PCR ou qPCR classique).
  • La détermination d’une espèce inconnue par PCR et séquençage d’une région spécifique du génome. Toutes les espèces fongiques sont concernées. Peuvent être analysés des échantillons de truffe, d’autres champignons, de mycorhizes, ou de sol.

Les échantillons peuvent être prélevés directement par le trufficulteur et envoyés au laboratoire. N’hésitez pas à consulter notre catalogue de prestations et tarifs pour plus de détails concernant nos prestations de diagnostic moléculaire ainsi que pour les consignes de prélèvement et de conditionnement des échantillons.

Flora Todesco réalisant la méthode de diagnostic moléculaire

Nos prestations de diagnostics morphologiques racinaires

En parallèle du diagnostic moléculaire, WeTruf propose des prestations de diagnostic morphologique racinaire. Il s’agit d’analyses morphologiques de mycorhizes réalisées à la loupe binoculaire. Les mycorhizes représentent les organes produits par l’association entre les racines de l’arbre hôte et le mycellium fongique. Ils sont présents en grand nombre au niveau des racines des plants truffiers. Les objectifs de ces analyses morphologiques sont la recherche ciblée d’une espèce de truffe ainsi que l’évaluation de l’état général de la mycorhization d’un arbre en plantation. Certains critères morphologiques permettent en effet d’évaluer l’appartenance d’une mycorhize à un groupe d’espèces de truffe ou à une espèce en particulier. Dans certains cas, le diagnostic morphologique peut nécessiter d’être couplé à un diagnostic moléculaire afin d’effectuer une analyse ADN dans le but de déterminer avec précision l’espèce en question. L’évaluation de l’état de mycorhization d’un arbre permet de savoir si l’arbre conserve bien la truffe et son potentiel de production. Nos observations permettent également de se rendre compte de la présence et de la proportion d’éventuels champignons polluants.

N’hésitez pas à consulter notre catalogue de prestations et tarifs pour plus de détails concernant nos prestations de diagnostic morphologique racinaire.

Des résultats rapides et complets

Les résultats feront l’objet d’un rapport d’analyse où seront précisés le mode opératoire, la technique utilisée, les observations et les interprétations. Le diagnostic énoncé vous permettra d’évaluer les éventuelles actions à mener au niveau de la truffière. La détermination fiable des espèces échantillonnées permettra également de mettre en évidence une éventuelle tentative de fraude. Les délais d’obtention des résultats varient de 2 à 15 jours ouvrés suivant le type d’analyse réalisée.

 

Tout besoin particulier sera bien sûr étudié sur demande. N’hésitez pas à nous contacter !


LICENCE DE SAVOIR-FAIRE

Pour l’exploitation de la technique et la commercialisation de la prestation de diagnostic

 

 

 

POUR LA LUTTE CONTRE LES FRAUDES

 

→ DÉCOUVREZ NOS TARIFS ET PRESTATIONS D’ANALYSES →